Notre méthode de travail repose sur quatre points.


Un projet, un plan, une politique de développement efficace doivent se baser sur l'analyse profonde et minutieuse du contexte de référence. Celle-ci permet, en effet, de définir de façon objective, claire et précise, les caractéristiques (sociales, économiques, environnementales, historiques) du contexte sur lequel on désire intervenir.


Un projet, un plan, une politique de développement local seront définis et réalisés de façon efficace seulement si on est réellement capable de bien écouter. Il faut savoir écouter différents points de vue, il faut savoir écouter les mots et ce que les mots cachent ou ne savent exprimer. Il faut aussi savoir comprendre les sens des mots employés, en considérant le fait que tous n'interprètent pas ces mots de la même façon.


Un projet, un plan, une politique de développement local existent et fonctionnent seulement s'ils mettent en réseau des organismes et des acteurs s'impliquant dans la création et la mise en œuvre, d'autres qui bénéficieront des retombées, d'autres encore qui réussiront à satisfaire ainsi leurs besoins. Voilà qui est, pour nous, d'une fondamentale importance. L'expérience nous le confirme jour après jour : un projet copartagé, c'est un projet plus fort, qui peut s'appuyer sur une grosse réserve d'énergies, qui jouit d'un haut degré d'intégration.


Un projet, un plan, une politique de développement local ne peuvent produire de retombées concrètes que s'ils sont définis selon des critères de durabilité économique, environnementale et sociale, de véritables critères de faisabilité et d'efficacité. Nous pensons que chaque action doit être pensée et réalisée dans le respect des ressources, des gens et du milieu rencontré.